-

Processus d'intégration

Inscrivez-vous à notre newsletter

Abonnez vous à notre newsletter pour rester informé des dernières tendances RH.

Processus d'intégration

Processus d'intégration

 

Pour de multiples raisons, l’entreprise procède à des recrutements. Ces recrutements sont parfois en interne et en externe. Parlant des recrutements externes, l’entreprise fait des appels d’offres et met à la disposition du grand public les offres d’emplois dans le but de trouver un profil qui correspond aux besoins de l’entité. Une fois que ces nouveaux collaborateurs intègrent l’entreprise, il faut un processus afin de faciliter leur intégration. C’est alors qu’intervient le processus d’intégration. À quoi sert le processus d’intégration pour l’entreprise et comment le mettre en place ?

 

[Sommaire]

 

Qu’est-ce qu’un processus d'intégration ?

 

Le processus d'intégration, encore appelé “onboarding”, est l’ensemble des démarches mises en place dans le but d'intégrer un nouvel arrivant dans la société. Ce processus se déroule avant, pendant et après la venue du nouveau collaborateur. Le processus d'intégration joue un rôle important dans l’entreprise. Il est indispensable de connaître les avantages du processus d'intégration afin de mieux l'appréhender.

 

Quels sont les avantages d’un processus d'intégration ?

 

Le processus d’intégration favorise un cadre de travail convivial en aidant le salarié à bien intégrer l’entreprise. Il permet d’augmenter la motivation et affecte la croissance de l’entreprise. Un bon processus d’intégration permet aussi de fidéliser les équipes. En effet, lorsque le salarié est bien intégré, il se sent considéré et a envie de donner le meilleur de lui-même pour la suite.

Cela agit aussi sur le recrutement, car le taux de turn-over sera réduit. On peut donc dire que le processus d’intégration permet de réaliser des économies face aux coûts de recrutement. Vous pourrez avoir des équipes engagées sur le long terme. Le processus d’intégration permet aussi à l’entreprise de préserver son image de marque, car les salariés n’hésiteront pas à parler en bien de l’entreprise.

 

Quelles sont les différentes étapes d’un processus d'intégration ?

 

Pour réussir un processus d’intégration, il faut se préparer à l’avance. Cela consiste à tout prévoir avant l’arrivée du nouveau collaborateur. Tout doit être prêt pour que la prise de poste soit faite dans de bonnes conditions. Cette étape du processus d'intégration prend en compte, la création des kits de bienvenue, la prise de poste et la mise à disposition des codes d’accès. Il est nécessaire d’informer également les autres collaborateurs.

Il est aussi important de procéder à une vérification des documents administratifs ainsi que des accès à la connexion et aux autres ou La phase de clarification quant à elle consiste à vérifier les informations transmises. La phase de partage des connaissances prend en compte l’accompagnement du salarié dès sa date d’arrivée. Elle met à sa disposition tout l'équipement nécessaire pour l’exercice de ses fonctions. Et enfin vient la phase de connexion. La phase de connexion permet de favoriser l'écoute du nouveau collaborateur surtout dans les premiers jours.

Un bon processus d’intégration commence par la visite des locaux et du cadre de travail. L’idée est de mettre le nouveau salarié en contact avec les collègues et de lui permettre de découvrir son nouvel espace de travail. Cette étape qui dure le premier jour prend fin par un petit-déjeuner ou un déjeuner selon le moment. Ensuite, il convient de présenter chaque salarié ainsi que les atouts de chacun au nouveau venu.

Il s’agit ici de mettre en exergue les qualités des salariés en parlant aussi des valeurs et de la culture de l’entreprise. Cela permettra d’encourager le nouveau salarié à épouser la vision et à mettre aussi son savoir-faire à la disposition de l’entreprise. Il est aussi important de présenter au nouveau salarié les pratiques de l’entreprise. Pour cela, vous pouvez utiliser le livret d’accueil qui regroupe toutes les informations utiles à la bonne marche de l’entreprise. Vous pouvez aussi lui montrer ce que l’entreprise met en place pour améliorer le cadre de vie général en entreprise.

Une fois que les premiers jours d’intégration du salarié se sont bien passés, il est important de prendre des nouvelles du nouveau salarié à intervalle régulier. Par exemple, le service RH doit organiser des entretiens de mise à niveau chaque 3 mois ou chaque 6 mois pour évaluer l’intégration du salarié à son nouveau poste. Ceci permettra de recenser rapidement les malaises et de corriger les actions qui peuvent se corriger. Cela permet d’éviter que le nouveau salarié subisse des mésaventures sans savoir à qui s’adresser.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Abonnez vous à notre newsletter pour rester informé des dernières tendances RH.

Autres définitions similaires

QVT