Taux de rétention : 10 bonnes pratiques pour l'améliorer !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Taux de rétention : 10 bonnes pratiques pour l'améliorer !

 

Quelle que soit la taille de l'entreprise, améliorer le taux de rétention de ses employés est un vrai défi. Pourtant, cette démarche est essentielle pour ne pas voir un talent quitter l’entreprise au plus mauvais moment.

Cela déstabilise l’équilibre de l’entreprise et entraîne des coûts significatifs. Retrouvez dans cet article 10 bonnes pratiques pour augmenter le taux de rétention de vos collaborateurs. 

 

[Sommaire]

 

Qu’est-ce que le taux de rétention des employés ? 

 

Dans un magasin, on appelle ça le taux de rétention client. Dans une entreprise, cela s’appelle le taux de rétention employé. En réalité, ce taux poursuit toujours le même objectif : conserver ses employés ou clients le plus longtemps possible.

L’inverse du taux de rétention est le taux de rotation (ou turn-over en anglais). Ce taux se traduit par le pourcentage d’employés qui quittent la société au cours d’une période donnée. Selon l’INSEE, le taux de rotation moyen en France est de 15 % tous secteurs confondus. Par conséquent, un taux de rotation inférieur à 5 % est considéré comme un excellent chiffre ! 

Vous souhaitez connaître la formule pour calculer le taux de rotation de votre entreprise ?

Le voici : [(Nombre de départs sur l'année N + nombre d'arrivées sur l'année N) / 2] / Effectif au 1er janvier de l'année N.

 

Pourquoi la fidélisation des employés est-elle cruciale pour une organisation ?

 

La rétention et la fidélisation des employés sont deux notions étroitement liées. La fidélisation des employés repose sur une combinaison de facteurs : 

  • Modalités de télétravail ;
  • Avantages sociaux ;
  • Possibilités de développement professionnel ;
  • Culture d’entreprise ;
  • Distance entre le travail et le domicile, etc.

Aujourd’hui, le salaire n’est plus l’unique raison de rester dans une entreprise. Les talents n’hésitent plus à quitter leur société pour rejoindre une autre entreprise plus généreuse en avantages sociaux. 

Ainsi, la fidélisation des employés est encore plus importante aujourd’hui qu’il y a 5 ou 10 ans. Les professionnels qui restent longtemps dans une entreprise comprennent profondément la vision de l’entreprise. Ils savent comment répondre aux attentes de leurs supérieurs et de leurs collègues. Ce faisant, ils travaillent plus efficacement en équipe et trouvent des solutions plus rapidement.

Examinons cinq autres raisons pour lesquelles la rétention du personnel est importante, elle :

  • Favorise un environnement de travail sain et convivial ;
  • Améliore la productivité des employés ;
  • Réduit les coûts liés aux arrivées et aux départs des employés (entretiens, formations, perte de productivité, frais de recrutement et d’onboarding) ;
  • Améliore l’expérience du client ;
  • Diminue le stress lié au turnover. 

 

10 façons d’améliorer le taux de rétention des employés

 

Pour vous aider à renforcer la fidélité de vos collaborateurs, nous avons établi une liste des principales façons d’améliorer le taux de rétention des employés.

 

1. Embaucher les candidats idéaux

Avant tout, il est important que le service des ressources humaines sélectionne et embauche les candidats idéaux. Avant même l’entretien, l’équipe chargée du recrutement doit bien comprendre les responsabilités et objectifs de la future recrue.

Puis, au cours des entretiens, les RH ont tout intérêt à prendre leur temps pour apprendre à connaître le candidat, son parcours, ses motivations et ses aspirations. 

Mais en plus de son expérience et de ses objectifs, vous devrez vous assurer que le candidat est compatible avec ses futurs coéquipiers. Cela est essentiel, car il devra collaborer avec eux au quotidien. Par conséquent, il peut être intéressant d’organiser une rencontre informelle entre le candidat et sa future équipe. 

En faisant preuve de discernement pendant la période de recrutement, vous renforcez vos chances de voir le taux de rétention des employés augmenter. 

 

2. Construire un processus d’intégration solide

Dès le début, un nouveau salarié doit porter votre entreprise dans son cœur. Pour cela, prenez le temps de construire un processus d’intégration solide. Cela aidera votre nouvelle recrue à prendre ses marques au sein de son département (service client, marketing, ventes…). Il faudra également lui présenter les autres services, votre culture d’entreprise, votre fonctionnement et votre philosophie ! 

Enfin, assurez-vous que le nouvel employé passe du temps avec ses nouveaux collègues en dehors des heures de travail avant la fin de la période d’essai. Organisez un brunch en son honneur ou une soirée jeux de société.

L’important est de lui faire comprendre que son arrivée n’est pas une simple formalité et que vous êtes réellement enthousiastes à l’idée de collaborer avec lui ou elle. 

 

3. Bien choisir les managers

Lorsqu’il s’agit d’améliorer le taux de rétention de ses employés, la responsabilité incombe en grande partie aux managers. En fait, la personne qui a le plus d’impact sur le taux de rétention est le supérieur immédiat de l’employé. 

Si un employé a un manager qui lui fait confiance, le respecte et l’aide à se développer professionnellement, il est beaucoup plus susceptible de rester dans l’entreprise, que lorsqu'il a un manager qui exerce du micro management*, qui le harcèle le week-end ou l’empêche de mener à bien ses projets professionnels.

Assurez-vous que la manière dont vous managez vos collaborateurs correspond réellement à la formation qu’ils ont reçue. Et enfin, analysez l’influence qu’ils ont sur leurs équipiers. 

*Définition de micro management : surveillance constante des salariés par un manager.

 

4. Rémunérer ses employés à leur juste valeur

Même si la rémunération n’est plus l’unique source de motivation chez un employé, elle reste un critère de choix. Après tout, vos employés ont besoin de constater la rentabilité de leurs actions.

En fait, une rémunération trop basse est la principale raison d’envisager de quitter son employeur. Alors, si vous avez la capacité d’augmenter vos collaborateurs de façon régulière, mettez à bien cette initiative. Ces efforts financiers motiveront vos employés et leur donneront un bon argument pour rester à vos côtés encore longtemps.

 

taux de rétention

 

5. Donner des feedbacks régulièrement

Donner des feedbacks régulièrement est une excellente initiative pour améliorer le taux de rétention de ses employés. 

Si vos collaborateurs sont productifs, félicitez-les et mettez-les en avant. Dans cette optique, vous pouvez écrire un post sur eux sur vos réseaux sociaux, leur offrir des produits de bien-être ou leur écrire un email de remerciement personnel… Toutes les occasions sont bonnes pour valoriser vos employés. Ces initiatives les motivent à mieux travailler et à progresser au sein de l’entreprise. 

En ce qui concerne les employés moins performants, donnez-leur des conseils et proposez-leur une formation pour leur permettre de s’améliorer. N’utilisez pas de mots durs à l’égard de vos employés, motivez-les plutôt à atteindre leur plein potentiel.

 

6. Écouter les retours et suggestions de ses employés

En tant que manager, il est important d’écouter ce que vos employés disent de leurs conditions de travail. Ne les contredisez pas s’ils vous font part d’un mécontentement. Essayez plutôt de trouver une solution adéquate et adaptée à la situation. 

Si vous transformez cet entretien en mauvaise expérience pour l’employé, celui-ci aura tendance à vouloir partir. Alors, soyez simplement attentif lorsqu’ils viennent vers vous. Les entreprises de toutes tailles doivent tendre vers une humanisation des relations.

De nos jours, les talents viennent à manquer. À terme, seules les sociétés qui se remettront en question pourront tirer leur épingle du jeu. 

 

7. Permettre à ses collaborateurs d’évoluer professionnellement

Selon un sondage réalisé par LinkedIn, 94 % des employés déclarent qu’ils resteraient plus longtemps dans une entreprise si celle-ci investissait dans leur développement professionnel.

Les entreprises qui n’offrent pas de perspectives d’évolution ou de formation interne passent donc à côté d’un indicateur important. En effet, si l’employeur investit davantage dans de la formation, il pourra constater les bénéfices de ses actions en très peu de temps, directement sur le chiffre d’affaires de l’entreprise. 

Bien entendu, cette stratégie de rétention du personnel est plus efficace avec des employés curieux et motivés.

 

8. Instaurer du télétravail

Plus le temps passe, plus les talents ne souhaitent plus venir sur site tous les jours. Et pour cause : le télétravail représente de nombreux bénéfices. Il réduit l’absentéisme, évite le temps perdu dans les bouchons, permet une meilleure intégration des employés en situation de handicap… 

Ainsi, instaurer du télétravail (soit sous la forme d’un forfait, soit à la carte, soit de manière flexible) permettra à vos employés de se sentir plus indépendants et plus libres. Et pour que ce changement se fasse en douceur, instaurez des règles à suivre en télétravail.

Par exemple, expliquez à vos employés qu’ils ne peuvent pas échanger en dehors des horaires de travail habituels, même à distance. Ce faisant, vous prendrez soin de leur santé mentale ainsi que de leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. 

 

9. Assurer un équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Le déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée est aussi l’un des principaux facteurs qui poussent un grand nombre d’employés à quitter leur entreprise. Les entreprises doivent créer un environnement de travail stable et positif. Veillez donc à ce que la charge de travail de chaque employé soit adaptée à ses capacités.

Pourquoi ne pas proposer un accompagnement aux jeunes parents ? De nos jours, certaines sociétés assurent une place en crèche privée aux jeunes parents. Cela libère leur charge mentale et leur permet de retrouver une vie sereine après leur congé. Et quand on sait que 60 % des salariés pensent que leur employeur ne les accompagne pas assez dans leur parentalité, on peut y réfléchir à deux fois ! 

 

10. Offrir des avantages uniques à ses employés

Pour un collaborateur, tous les petits gestes des employeurs comptent et remontent le moral. Il peut s’agir de repas gratuits, de chouquettes le lundi matin, de cartes de réduction ou d’abonnements à la salle de sport.

Mais il peut aussi s’agir d’une excellente mutuelle, de primes, d’une voiture de fonction, d’un ticket pour venir travailler avec son chien… Tous les employés rêvent secrètement d’un avantage comme celui-ci. Faites passer un sondage pour connaître les envies de vos collaborateurs !

 

Conclusion 

 

Quelles méthodes allez-vous mettre en place pour ​​améliorer le taux de rétention de vos collaborateurs ? 

Chaque entreprise doit élaborer une stratégie efficace pour renforcer la fidélité et la motivation de ses employés. Cela montrera à vos collaborateurs que vous faites attention à leur bien-être et aura un effet direct sur leur moral.

En outre, un employé satisfait par son employeur en parle autour de lui. Grâce au bouche-à-oreille, d’autres talents auront envie de vous rejoindre. Alors, ne lésinez pas sur les moyens : mettez ces 10 bonnes pratiques en place dans votre société.

Et pour plus d’articles sur le recrutement et le taux de rétention des employés, n'hésitez par à parcourer notre site web.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Abonnez vous à notre newsletter pour rester informé des dernières tendances RH.

Rafraîchissez
vos processus RH & IT

Prêts à simplifier vos process RH & IT ?

Réservez une démo