Le système de retraite au Maroc

Inscrivez-vous à notre newsletter

Le système de retraite au Maroc

Le système de retraite au Maroc

 

Le Maroc a établi un système de retraite solide et adapté à tous les secteurs d’activités sur le territoire marocain. On assiste à une coexistence du régime adapté au secteur public ainsi qu’un régime dédié au secteur privé. Si vous êtes intéressé par le système de retraite au Maroc, cet article vous propose un point détaillé au sujet des différents régimes de retraite mis en place ainsi que les domaines d’interventions.

 

[Sommaire]

 

Comment se présente le paysage des retraites au Maroc ?

 

Si vous résidez sur le territoire marocain, vous avez certainement déjà entendu parler de la RCAR et de la CMR. Ce sont deux régimes de retraite qui sont totalement adaptés au secteur public et para public. On retrouve aussi d’autres régimes qui se chargent essentiellement des professionnels du domaine privé. C’est le cas de la CNSS et de la CIMR. On retrouve aussi sur le territoire d’autres régimes particuliers dont les professionnels peuvent bénéficier à titre personnel au niveau des assurances maladie.

 

Comment ouvrir le droit à la retraite au Maroc ?

 

Le droit à la pension de retraite est accordé en fonction de la sécurité vers laquelle on se dirige. Mais, tous les régimes de retraite s’accordent sur l’âge de retraite légal qui est de 60 ans au Maroc. Ainsi, le salarié du secteur privé ou public peut demander l’ouverture de ses droits à la retraite une fois qu’il a célébré son 60 ème anniversaire. Seules les personnes pouvant justifier qu’ils ont commencé à travailler en tant que mineurs peuvent partir à la retraite à l’âge de 55 ans.

Le salarié doit pour cela déposer un dossier de demande de pension auprès de la sécurité sociale ou de l’organisme concerné. Il est impératif pour le pensionnaire de déposer ses dossiers dans les délais afin que son dossier soit traité au plus vite. La loi a prévu un délai de 6 mois après l’anniversaire pour le dépôt de dossier de demande de pension. Un pensionnaire qui dépose ses dossiers après ce délai risque de ne pas recevoir la pension des 6 premiers mois qui ont suivi son départ à la retraite.

Un autre critère pour ouvrir le droit à la pension au niveau de la CNSS est qu’il faut qu’il ait cotisé environ 1620 jours. Ainsi, le montant de la retraite va être égal à 50% du salaire mensuel qui aura été soumis à cotisation.

 

Comment est calculée la pension de retraite au Maroc ?

 

En ce qui concerne la CNSS, le montant de la pension de retraite est au moins de 1000 dhs par mois pour chaque pensionnaire avec un plafond de 6000 dhs en fonction des cotisations que le pensionnaire avait faites au préalable. Pour les autres caisses de retraite, le calcul se fait sur base d’un taux qui équivaut à environ 50% de l’ancien salaire du pensionnaire.

 

À quoi sert la retraite complémentaire et comment y bénéficier au Maroc ?

 

La retraite complémentaire permet de compléter la pension normale que le pensionnaire doit recevoir. La retraite complémentaire permet aussi d’avoir d’autre prestation en plus de celles proposées par la CNSS. Le pensionnaire peut ainsi bénéficier de la prise en charge des ayants droits, d’une indemnité à remettre aux ayants-droits en cas de décès ou d’une pension en cas d’invalidité. Au Maroc, c’est la Caisse Interprofessionnelle des Marocains Retraités (CIMR) qui est l’organisme le plus connu pour les retraites complémentaires.

Pour avoir droit à la couverture complémentaire, il faut aussi avoir cotisé un montant supplémentaire qui permet d’acquérir un certain nombre de points. Les points accumulés sont ensuite convertis en montant à reverser comme pension au moment de la retraite.

Pour avoir une retraite complémentaire, vous pouvez aussi vous tourner vers le service ATTAKMILI proposé par la CMR.

 

À quel régime fiscal sont soumis les pensionnaires au Maroc ?



Au Maroc, seuls les retraités qui justifient d’un domicile fiscal sont concernés par la loi fiscale marocaine. Les pensions au Maroc sont soumises à un abattement depuis 2020 si le montant de la retraite annuelle est supérieur à 168000 dhs. Mais, en cas de montant annuel inférieur, le taux d’abattement est relevé. On remarque un relèvement de 60% qui permet aux pensionnaires d’avoir un gain mensuel plus élevé que les années précédentes.

 

Quels sont les autres régimes qui proposent un système de retraite au Maroc ?

 

Les pensionnaires sur le territoire bénéficient d’un paysage divers en termes de prestations. En effet, le Maroc a 7 régimes de retraite, avec 2 régimes internes et 5 régimes à caractère général. Dans les régimes à caractère général, on peut citer la CNSS, la RCAR, la CIMR ou encore la CMR qui s’occupe en grande partie des fonctionnaires et des militaires. On retrouve également des régimes qui sont chargés de s’occuper du personnel d’établissements publics. Un régime spécial a aussi été prévu pour les parlementaires et les non-salariés, la CNAR. C’est ce régime qui s’occupe des avocats ou des salariés de la chambre de commerce.

D’autres assurances privées proposent aussi des services de retraites à toutes les personnes qui en font la demande. Entre les propositions du régime de bases obligatoires et le régime complémentaire, les salariés (ou futurs pensionnaires) ont plus de choix quand vient le moment de choisir le régime et les prestations complémentaires qui leur convient.

 

Est-ce possible de profiter d’une retraite anticipée ?

 

Un employé peut décider de prendre une retraite anticipée. Pour cela, il doit avoir l’accord de son employeur. Ce dernier doit, à son tour verser le reste des cotisations à la sécurité sociale pour les années restantes avant que le salarié n’atteigne l’âge légal de départ à la retraite qui est de 60 ans.

La CIMR permet aussi aux salariés de partir en retraite anticipée dès l’âge de 50 ans sous certaines conditions. Ce départ à la retraite se fait sans réduction des droits. En plus, la CIMR propose l’option Moussaba qui permet aux salariés de partir à la retraite dès l’âge de 55 ans. Ces derniers peuvent aussi bénéficier d’une majoration sur la pension de retraite.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Abonnez vous à notre newsletter pour rester informé des dernières tendances RH.

Rafraîchissez
vos processus RH & IT

Prêts à simplifier vos process RH & IT ?

Réservez une démo